Dialogue

Carton plume, dimension variable, 2013

Ce travail intitulé Dialogue, réalisé en 2014, synthétise les distances qui séparent les choses lorsque nous observons un paysage, de droite à gauche, de gauche à droite, de bas en haut, mais sans les représenter. Plus largement, il s’agit d’une traduction logique de la perception qui se reformule en système binaire. Face au paysage, on pourrait imaginer cette séquence comme ceci : La longueur d’un bois, puis de la terre, la longueur d’un buisson, puis de la terre, la longueur d’un village, puis de la terre et ainsi de suite, le paysage s’abstrait. Cette formulation linéaire, binaire, textuelle, alterne les distances entre le mur blanc et les rectangles noirs. Dans cette perspective, la terre et les choses, le mur et les rectangles noirs se traduiraient par une distinction entre ce que nous pouvons mesurer du regard par l’effet d’une distanciation et ce qui n’est pas directement mesurable parce que l’échelle nous dépasse.

©Alexia Antuofermo 2014