Ambullantes
 

Ciment, terre, sable, impression UV, tiges filetées, 2020

Sur la ligne du méridien de Paris, certains médaillons en bronze de l’Hommage à Arago de Jan Dibbets ont disparu, enfouis sous le bitume, volés, déplacés. Le déplacement de ces points de repère modifie la trajectoire de cette ligne imaginaire qui passe du pôle nord au pôle sud en ligne droite. J’ai travaillé sur cette friction entre la réalité de mon parcours et l’image de ce tracé linéaire. En me promenant le long du méridien de paris, je n’ai pas suivi ces médaillons, j’ai tracé cette ligne en déambulant, en me fiant à mon sens de l’orientation et en capturant des points de repère ça et là sur ma route. Au fil de mon parcours, j’ai réalisé des captures photographiques de ces points de repère et j’ai noté leurs coordonnées GPS. Les empreintes de ce parcours aléatoire autour de la ligne s’impriment sur ces bornes en béton, les détails des images, la latitude et la longitude s’estompent. Montées sur des tiges filetées, ces coordonnées vacillent hors du sol.

©Alexia Antuofermo 2014