Les visitaïres du futur

projet en cours co-piloté avec Christopher Alexander Kostritsky Gellert, 2020-2021

“Ïels sont fraïes, ïels sont bellums les nouvaïles del futur.”

Chloé_Devis_visitaïres_du_futur.jpg

Photo : Chloé Devis

En revêtant le rôle des ”Visitaïres du futur”, deux ambassadeur.trice.s de l’année 3020, nous posons la question des utopies concrètes et des transformations à venir de l’urbanisme et de l’architecture. À cet effet, nous nous appuyons sur l’existence de pratiques émergentes qui suscitent d’autres formes de communauté et de solidarité dans le quartier de la Chapelle à Paris. L’enquête de terrain et les témoignages nourriront notre réflexion sur le devenir de ces pratiques dans un futur proche et lointain. Ce travail de terrain donnera lieu à des actions avec les résident.e.s du quartier autour de leurs visions de l’avenir afin de les rendre possibles.

Ce voyage temporel invite les habitant·e·s à concevoir les futurs urbains de leur quartier. Sous forme d’enquête collective nous tisserons une fiction, celle-ci se matérialisera sous diverses formes : des maquettes, un fanzine, des performances et un parcours urbain. La mise en oeuvre de ces imaginaires se mêlera à une enquête documentaire sur les utopies concrètes en devenir et les transformations du paysage par la spéculation immobilière. L’objectif sera ici d’interroger l’utopie et d’induire un climat propice à la critique sur les possibles avenirs de la société. Lors des interventions plastiques et performatives in situ les habitant·e·s seront invités à échanger sur leurs désirs et leurs craintes face à l’avenir et à penser et imaginer les transformations de leur quartier. Ces ‘micro-évènements’ comme des ‘micro-torsions’ dans le tissu urbain, invitent à prendre conscience de ces futurs proches déjà présents. Au fil de ces trajectoires, des lignes de vie s’écrivent, se croisent et s’imbriquent dans les ateliers où se dessineront et s’écriront les architectures de ses futurs modes de vie. Une constellation de villes potentielles issues de ces vies urbaines et concrètes se déploiera dans le quartier.

À travers ces actions les habitant·e·s du territoire enquêtent sur les changements qui le traversent et deviennent co-auteur·e·s de ces transformations.
Cette enquête croise les temps et les lieux grâce aux armes poétiques qui traversent les frontières du temps et de l’espace.

ATELIERS

Au cœur de l’enquête, les ateliers impliqueront plusieurs intervenant·e·s (costumière, photographe, architecte, écrivain, plasticienne). Dans chacun des ateliers les participant·e·s imagineront la trame narrative de l’avenir du quartier. Nous construirons ensemble des maquettes, dessinerons et écrirons son architecture et ses modes de vie. Lors de la restitution, ces artefacts aux temporalités multiples s’imbriqueront afin de donner corps à un récit fictionnel collectif. Ces visions divergentes de nos avenirs urbains se présenteront sous la forme d’une constellation disséminée entre les différents sites du quartier.

constellation_orig.jpeg

La scénographie prendrait la forme d’une constellation où chaque ville serait présentée comme une étoile ou une planète possible où nous pourrions atterrir..

"FAIRE RÉSONNER LE FUTUR"

Atelier dans le cadre du colloque "inscriptions en relations", organisé par Civic city au Palais de la Porte Dorée le 15 février 2020

atelier-porte-dore-e_orig.jpeg

Entrez libres

Vous, habitant·e·s de la terre, résident·e·s du présents, beaux et belles parleur·euse·s, prenez vos plumes. Les VisitaÏres du futur vous invitent à mêler vos langues, à imbriquer vos doigts et à faire glisser les encres. Ensemble créolisons nos langues et nos caractères, afin de créer un multivers des langues ! Comment conjuguer les temps du futur ? Comment distinguerons-nous les personnes, les genres et les espèces ? Qui parlera à notre place ? Nos mémoires se cristalliseront-elles dans les nuages ou se graveront-elles dans les cénotaphes ? Comment nos corps se matérialisent dans nos gestes ? Comment nos signes s'inscrivent dans le monde ?

On s'aligne, on s'aliène, on se rapproche -- on parle.

MA BIBLI DU FUTUR

Ateliers organisé à la Bibliothèque Václav Havel le 31 janvier, le 6 et 27 février 2020

ma-bibli-du-futur_orig.jpeg

Quelle forme prendra la bibliothèque de l’avenir ? Est-ce qu’il y aura encore des livres ? Ou des humains ? Quel rôle prendra-t-elle dans la vie du quartier ? Elle accueille déjà des réfugié·e et propose des cours de langues. Les bibliothécaires
donnent des conseils sur les livres et les disques, informent sur la santé et l’hébergement. Jouerat- elle le même rôle dans l’avenir ? Y aura-t-il une grainothècaire ? Il y a déjà une grainothèque ! Les lecteur·trice·s mangeront-iels dans une cantine populaire avec des fruits et légumes récoltés dans le quartier ? Sera-t-elle une sorte de centre social et culturel où tu peux prendre un rdv. avec un médecin en même temps que tu feuillettes une BD ? Or, comme nous l’avons déjà constaté, elle joue un peu ce rôle.

Pendant cet atelier nous imaginerons comment ce rôle va évoluer au fil du temps. À la fin des ateliers, une bibliothèque de l’avenir va prendre forme à partir des réflexions et des imaginaires des lecteur·trice·s et des bibliothécaires.

MON VOISIN·E DU FUTUR

Atelier organisé au Centre Rosa Parks le 11 mars 2020

mon-voisin-e-du-futur.jpeg
mon-voisin-e-du-futur-2.jpeg

Qui sera mon voisin·e de l’avenir ? Iel s’habillera comment ? Iel parlera comment ? Iel vivra comment ? Dans cet atelier nous imaginerons avec les résident·e·s du futur avec les riverain·e·s du présent afin d’anticiper les changements à venir
à l’échelle humaine et d’accueillir ses futur·e·s habitant·e·s. Chaque participant·e dessinera et écrira le portrait de son voisin·e à venir. Ces portraits se tisseront ensemble sous forme d’une fresque cartographique, celle-ci présentera ces
nouveaux·elle·s venu·e·s et leurs modes de vie.

QUELLE CHAMAN·NE ÊTES-VOUS & VEILLÉE CHAMANIQUE

Ateliers organisés le 10 décembre 2020 et 8 janvier 2021 au Centre Rosa Parks

p1010219_orig.jpg

Photo : Chloé Devis

Nous proposerons aux participant.e.s de cet atelier photographique de vivre et retranscrire visuellement une expérience chamanique, entre passé et avenir, visible et invisible, réalité et fiction. Sous des formes diverses partout dans le monde et depuis la nuit des temps, les chamans accomplissent des rites à la demande de la communauté, guérissent, exorcisent, prédisent… Ils jouent un rôle essentiel en temps de troubles, négociant avec dieux et démons pour mieux faire
advenir de nouveaux équilibres. N’avons-nous pas besoin d’elles et d’eux plus que jamais ? Chaque participant.e sera ainsi invité.e à se mettre dans la peau d’un.e chamane inspiré de ce qu’il.elle est, de son vécu, ce qu’il souhaite transmettre aux générations futures, en s’autorisant un brin de folie carnavalesque.

À chacun.e d’inventer son costume, sa parure, ses rites, ses messages, son totem, ses recettes… et à les mettre et se mettre en scène pour l’appareil photographique le temps d’une séance de prise de vue où tout peut arriver ! Nous mettrons à leur disposition des ressources : images et textes sur le chamanisme pour s’inspirer, accessoires… mais chacun et chacune peut également venir le jour-même avec les
objets de son choix, et collecter sur place, dans le jardin du centre Rosa Parks plantes, cailloux, terre, outils de jardinage, déchets divers… à intégrer dans son personnage et son univers.

p1010108_orig (1).jpg

Le temps d’une veillée, consultons ensemble les oracles, écrivons, racontons, chantons l’avenir déjà présent en nous. Les participant·e·s seront invité·e·s dans un voyage au fil de l’écriture et des langues à travers le passé, le présent et le futur.

capture-d-e-cran-2021-01-09-a-19-06-25_o
img-5037_orig.jpg