Nuages de points

Plexiglas, tiges en fer cuit, résine, impression sur bâche, poudre minérale, impression sur organza, bois, couverture en fibres recyclées, 2020-2021

Cette modélisation poétique est imaginée à partir du processus de la photogrammétrie. La pierre est d’abord modélisée sur un logiciel à partir de photographies prises sous différents angles de vue, lorsqu’elle se numérise, elle se scinde en différentes couches, une triangulation géométrique, des images matricielles et un nuage de points se situant dans un espace orthonormé. Cette installation retranscrit cet espace numérique par une cosmogonie. Les matières retranscrivent poétiquement cet espace, les nuages de points deviennent de la poudre minérale et l’image de la texture de la pierre s’imprime en transparence sur un écran d’organza.

©Alexia Antuofermo 2014