Villes verrières
 

Christopher Alexander Kostritsky Gellert et Alexia Antuofermo

Ciment, terre, sable, acrylique plastique, mots, impression UV, 30 x 30 cm maximum pour chaque pièce, 2019

Ces trois maquettes, issues de nos réflexions sur la ville, mêlent le béton qui constitue la ville d’aujourd’hui aux récits et aux images qui la construise. Ces villes artefacts se cristallisent à partir d’impressions de textures de végétaux et du texte poétique de Christopher Alexander Kostritsky Gellert. Ces villes interrogent la place et (ou l’absence) des êtres vivants et la colonisation de l’espace urbain par les données et les résaux informatiques. Au préalable incrustées dans le sol, elles sont déracinées du corps terrestre, elles laissent apparaître leurs fondations bétonnées et l’empreinte de la terre qui les porte. Révélant aussi cet espace non visible, Villes Verrières questionne la ville à travers la ramification de nos désirs et de l’entopie.

Villes verrières

(Texte poétique de Christopher Alexander Kostritsky Gellert)

tu sais déjà                             
que dans la ville
de demain

il n’y aura pas            
                            il y en avait
dans les fleuves
    et des baignoires
                        le temps des baignoires
                                le temps que les océans
on se baignait
                                            
                                

et ça va sans
dire
        qui poussent qui poussent qui poussent qui poussent                                

                                    qui

la ville
aura
cependant
des racines

qui
s’ancrent
la ville
loin

de la terre                                    il y avait
                partout

                de la terre              dans
                            les cieux          

                partout
                des hommes

des hommes
de

terre
                





et tu soupçonnes
même

qu’il n’y en aura plus
dans la ville
il y en aura plus


mais


dans la ville
il y aura
la ville

et

il y aura
d’autres


villes





sans

doutes

©Alexia Antuofermo 2014